Friday, September 17, 2021 14:00:00

Rs 24.15

News

Conducteur de chaudière : un métier intense et stimulant

Dans une centrale thermique comme Terragen, en particulier durant la période de coupe, la production d’énergie passe par de nombreuses étapes et circuits, ce qui nécessite une supervision accrue. Pour assurer le bon fonctionnement de toutes les opérations, les conducteurs de chaudière sont dotés de grandes responsabilités. Découverte de ce métier avec Christian Baptiste, qui le pratique à Terragen depuis maintenant 21 ans.

Un travail qui n’est pas de tout repos ! De l’arrivage des combustibles à leur combustion dans les chaudières, en passant par leur acheminement, il faut constamment être aux aguets pour assurer une production d’énergie en toute sécurité. « Li enn travay fatigan, me a enn moment li vinn kouma enn second natir », confie Christian. Alors que la coupe bat en ce moment son plein, les circuits de la paille et de la bagasse viennent eux aussi s’ajouter au travail déjà important des conducteurs de chaudières.

Si une journée type comporte des rondes pour vérifier chaque équipement, il faut aussi nettoyer les matériaux, prendre des relevés pour voir que tout fonctionne comme il faut et établir des constats et rapports sur l’efficacité des appareils. Superviser la combustion est aussi l’un des points clés de ce métier : il faut impérativement veiller à l’efficience de la chaudière lors de la combustion et être sur le qui-vive pour intervenir en cas de problème. «Koiki arivé, ou pa kapav kiler. Bizin adapté, bizin trouv enn solition, sinon tou arret la mem »,dit Christian.

Car, des problèmes, il peut y en avoir ! « Pou moi, lapli torrentielle ki pli gro problem. Circuit bagasse bloker, encrasser, sarbon kolmater… », explique Christian. Grâce à une surveillance constante du circuit, il est possible d’intervenir rapidement, sans mettre en péril la production. « Pandan la koup, li enkor pli difficile parski bagasse, li enn circuit a par », ajoute Christian. Ce sont en effet 30 moteurs supplémentaires qui roulent et encore plus de bandes transporteuses à surveiller.

Le travail ne s’arrête pas là. Les conducteurs de chaudière portent de nombreuses casquettes… Un coup de main pour aider au chargement des camions qui transportent la cendre à Omnicane pour en faire du ciment, des services rendus en conduisant le chariot télescopique ou le chariot élévateur… Voilà un métier qui nécessite de nombreuses cordes à son arc pour des journées intenses !

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...