Tuesday, October 19, 2021 15:44:59

Rs 26.80

News

Patricia Laurent-Ragavan : pour l’amour de la terre

Être la première femme agronome dans le secteur cannier à Maurice, ce n’est pas rien ! Et c’est pourtant l’exploit de Patricia Laurent-Ragavan, employée chez Terragri depuis 5 ans. Pour elle, rien de plus naturel : on n’ignore jamais l’appel de la passion. Retour sur cette belle histoire de découverte et de dépassement de soi.

Patricia Laurent-Ragavan n’était pas forcément destinée à l’agronomie. Après 3 ans d’études en biotechnologie, c’est par un heureux hasard qu’elle découvre le secteur agricole lors d’un stage. Une révélation : « Mon amour pour le domaine agronomique tient au fait qu’avec la dynamique des techniques de production agricole, on est toujours tenu en éveil. On y est au contact de la terre et de la nature, et on peut avoir un impact environnemental, social et économique gratifiant en assurant un pont entre la recherche et l’opérationnel », confie-t-elle.

Car le but de son travail est clair : optimiser la production de canne à sucre à travers différents axes de travail. Que ce soit dans la recherche et le choix de variétés de canne adaptées aux zones agroclimatiques de Terra, le développement de stratégies de lutte contre les adventices ou encore la recherche d’approches efficientes pour la nutrition du sol et de la canne prônant une économie circulaire, le mot d’ordre de son travail reste le surpassement constant de soi et des méthodes jusqu’alors utilisées.

« Nous essayons toujours d’améliorer nos techniques agricoles d’un point de vue environnemental et économique. L’un de nos projets consiste ainsi à utiliser le paillis de canne pour réprimer la pousse des adventices dans les champs de repousse. Dans les champs expérimentaux où cette technique a été évaluée, nous avons enregistré une baisse de recours aux herbicides de 25 % », explique Patricia. Ce projet, qui permet ainsi de réduire l’utilisation d’herbicides, est prometteur et sera étendu à une plus grande superficie cette année.

Si les postes à responsabilité dans le domaine agricole ont été, jusqu’ici, essentiellement attribués à des hommes, Patricia note un changement clair dans les tendances de ces dernières années. Les équipes opérationnelles possèdent par exemple une forte présence féminine, ce qui n’était pas le cas il y a dix ans de cela. « On ne peut pas nier qu’il existe des différences génétiques entre les femmes et les hommes, comme le souligne si bien l’historien Yuval Noah Harari. Et Terragri fait la part belle à ces différences : chacun est valorisé dans ses différences, ses compétences et son expertise et c’est ce qui me motive dans mon travail de tous les jours », continue-t-elle.

Ce qui l’a séduite chez Terragri ? Les convictions et les valeurs du groupe et sa contribution à développer des postes plus attrayants pour les jeunes. « Terragri a su amener un souffle nouveau, qu’on ne voit pas ailleurs, au secteur agricole à travers ses différents investissements. Comme le dit notre CEO, Nicolas Maigrot : « We are here to stay ». Ici, nous croyons vraiment en l’avenir du sucre », souligne-t-elle. Et elle est bien consciente que cet avenir ne peut se faire qu’en conjuguant mécanisation, digitalisation, efficience et respect de l’environnement.

Même quand elle n’arpente pas les champs de canne, Patricia est une véritable amoureuse de la nature. Randonnées en famille, sorties en kayak, temps passé avec les animaux… Amatrice de sensations fortes, elle porte en elle ce désir d’aller toujours plus loin… et semble ne plus vouloir s’arrêter !

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...