Tuesday, October 19, 2021 15:44:59

Rs 26.80

News

Projet Purate : Terragen transitionne vers un fonctionnement plus vert

Chez Terragen, l’environnement et la sécurité sont des thèmes placés au cœur de chacun des projets. L’un des objectifs de l’usine est de devenir, au fil des années, le plus écologique possible. L’un des projets les plus récents, Purate, représente un pas considérable vers une usine plus verte. Découverte de cette initiative qui commence déjà à porter ses fruits.

Il y a des aspects qui passent souvent inaperçus dans le bon fonctionnement d’une usine mais qui, comme les rouages d’une machine, ont un impact considérable sur sa production et son efficience globales. Les tours aéroréfrigérantes en sont un bon exemple : équipements clés de la production d’électricité, elles contiennent l’eau utilisée pour faire refroidir les turbines. Cependant, qui dit stockage d’eau dit aussi traitement en continu pour s’assurer d’avoir une eau propre.

On utilise donc de nombreux produits chimiques pour se débarrasser des algues qui envahissent les tours aéroréfrigérantes, mais aussi les légionelles – bactéries responsables de la légionellose – qui ont tendance à proliférer dans un tel environnement et qui peuvent s’avérer dangereuses pour l’être humain. Aux grands maux, les grands moyens : « Nous nous devons d’avoir l’eau la plus propre possible, explique Jérôme Legallant, chimiste responsable du traitement des eaux à Terragen. Pour ce faire, nous utilisions auparavant un cocktail de produits chimiques composé d’eau de Javel, de brome, d’isothiazolone et de biodétergent. Ces produits – et notamment l’isothiazolone – sont nocifs pour l’environnement. C’est pour cela que nous avons décidé de changer la donne et de nous lancer dans le projet Purate ».

Le terme « Purate » englobe ainsi le système utilisé – un générateur de dioxyde de chlore –, et un mélange fait de peroxyde d’hydrogène et de chlorate de sodium qui, avec l’acide sulfurique, permettent de créer du dioxyde de chlore et remplacer les produits chimiques les plus nocifs. Purate ne représente pas seulement une baisse de concentration en produits chimiques. Le projet promet en effet des gains considérables en matière de consommation en eau, en faisant donc un dispositif vert et économique. Le remplacement des produits utilisés entraîne, lui aussi, une baisse des risques et dangers liés à un maniement extensif de produits chimiques dangereux à manipuler.

Le système, mis en place en septembre 2020, commence déjà à faire ses preuves. La persévérance et l’énergie déployées par l’équipe chimie de Terragen finissent par porter leurs fruits. « Nous avons eu un démarrage assez compliqué : avec les frontières fermées, nous avons dû mettre en service l’équipement de manière autonome sans la présence du fournisseur et résoudre de nombreux aléas associés au démarrage de ce système novateur. Cependant, nous voyons déjà les résultats au niveau de l’environnement et de la sécurité. Avec l’arrêt annuel et les inspections du circuit, nous serons en mesure d’évaluer les performances et le côté économique de cette nouvelle installation », conclut Jérôme.

Un projet qui, comme toutes les initiatives prises par l’usine, promet une production plus respectueuse de la nature et de l’humain.

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...