Tuesday, June 15, 2021 15:45:00

Rs 21.00

News

Terragen : viser toujours plus haut

Alors que l’arrêt annuel se profile à l’horizon, Terragen s’active pour une transition en douceur. Et bien que les derniers mois aient apporté leur lot de désagréments, l’usine a su saisir l’occasion de se surpasser.

Alors que tombe l’annonce du deuxième confinement début mars, à Terragen, on met les bouchées doubles pour maintenir un travail des plus exemplaires. Les résultats se font rapidement sentir : en 20 ans d’existence, la centrale connaîtra en mars son record mensuel de production nette export CEB – soit une production de 46 712 MWh. Cet exploit, notamment permis par l’absence de problèmes techniques, n’en est pas moins une fierté au vu de la situation et avec, en plus, une équipe réduite.

Cette prouesse, fruit mérité d’un travail acharné, a su colorer les semaines qui ont suivi d’un bel optimisme et ont ainsi la voie à un arrêt annuel bien préparé. Si celui-ci devait, cette année, être plus long pour assurer l’accomplissement de tous les travaux, il a finalement dû être raccourci comme l’année dernière à cause de la situation sanitaire, du confinement et de la fermeture des frontières, entravant la venue d’experts prévue de longue date. « Cette année, explique Adish, QSE Coordinator chez Terragen, l’arrêt s’étendra donc du 14 au 29 mai et n’impliquera pas de travaux majeurs. Il se concentrera sur l’entretien des machines. »

Et pour bien anticiper la période d’arrêt, contracteurs et employés se sont rassemblés pour assister à des réunions de formation SHE obligatoires portant sur la sécurité et l’environnement. Ces réunions, qui ont débuté le 3 mai, s’achèveront avec le début de l’arrêt et se feront sur plusieurs jours étant donné les restrictions concernant les rassemblements. Différents thèmes sont ainsi abordés, portant sur des sujets tels que les travaux en hauteur, le levage, les consignations ou encore les produits chimiques, sous la houlette de différents animateurs.

La sécurité reste un point essentiel à Terragen ; ainsi, des quarts d’heure sécurité continueront à être organisés chaque semaine durant l’arrêt et des visites du site seront effectuées par différents cadres. Le Health & Safety Officer, présent une fois par semaine tout au long de l’année, sera, durant cette période, sur le site tous les jours pour assurer la sécurité optimale de tous les employés et contracteurs. « Nous enverrons aussi chaque jour un e-mail résumant les différentes constatations quant au travail effectué ainsi que les actions correctives à mettre en place pour plus de sécurité », indique Adish. La période d’arrêt rime aussi avec des semaines plus longues : pendant cette période, c’est le samedi à 15h30 que l’on dépose ses outils et que l’on s’attelle à ranger le site pour plus d’efficience et dans le respect des consignes de sécurité.

L’excellence ne connaît pas de répit !

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...