Friday, September 17, 2021 10:15:00

Rs 24.15

News

Grays fête ses 90 ans !

C’est en juillet 1931 que la Mauritius O.K. Distillery Company Limited voit le jour à Port-Louis. Spécialisée dans la production de rhum, elle s’embarque très vite dans de nouveaux projets et élargit son champ d’action pour répondre à un marché grandissant. Près d’un siècle plus tard, l’entreprise n’a jamais été aussi jeune. Parole à quelques-unes des personnes qui ont, par la force de leur engagement, forgé l’un des monuments incontournables du paysage économique mauricien.

Une grande famille

Cinq ans après sa création, c’est sous la houlette de Jean Allendy Harel – celui qui, pendant la guerre, avait modifié les carburateurs des automobiles pour qu’elles roulent au « rhum » – que la Mauritius O.K. Distillery Company Limited déménage à Solitude. Elle y restera 50
ans, durant lesquels les choses commenceront, petit à petit, à se mettre en place. Robert Walter, ancien responsable du merchandising côté parfumerie, se souvient : « À Solitude, nos équipements étaient très rudimentaires. Pour la parfumerie, c’est flacon par flacon que nous remplissions les contenants placés sous la machine. Il nous arrivait même d’y rester des nuits entières ».

Comptant à l’époque une cinquantaine d’employés, la Mauritius O.K. Distillery était le symbole de l’entraide et de l’entente, où personne n’avait peur de mettre la main à la pâte pour assurer le succès d’une entreprise que tous portaient dans leur coeur.

« Nous étions comme une grande famille. Personne n’avait vraiment de travail fixe : nous faisions un peu tous les jobs. Quand le chauffeur de bus était absent, je le remplaçais, parfois nous travaillions la nuit parce qu’il n’y avait pas assez de machines. C’était comme si Grays nous appartenait à tous. On coopérait beaucoup », continue Robert.

Ce sentiment d’appartenance, tous les employés le ressentent. « Missier Maujean, ki ti Manager Grays, ti dire nou, nou meme bann futur employés ki pou roule sa lizinn la pli tard», dit Michel Samynaden, Boiler Operator fraîchement retraité. Et il n’avait pas tort !

Le résultat de ce travail acharné se fait sentir dans les années 1980 – période qui constitue un véritable tournant dans la vie de l’entreprise. « C’est à cette époque que nous avons lancé Whisper, notre propre blend d’alcool local composé d’un malt whisky importé mélangé à de l’alcool de canne. Celui-ci rencontra un grand succès », confie Jean-Raymond Harel, ancien Chairman de la compagnie. En parallèle, Grays lance également son « cane liquor » Special qui connaît, lui aussi, un vif succès. La compagnie entre dès lors dans la cour des
grands.

« En 1986, lorsque nos ventes ont pris de l’essor, il nous a fallu une chaîne d’embouteillage plus conséquente. Depuis, avec Alain Vallet aux commandes, nous n’avons jamais ralenti notre croissance jusqu’à atteindre notre statut de leader sur le marché », dit Robert.

Un souffle de modernité

Pour répondre à cette demande grandissante, l’entreprise doit se moderniser. C’est vers Jean-Raymond Harel, ingénieur chimiste de formation, qu’elle se tourne. Son premier chantier : construire la distillerie de Beau Plan, qui continue d’opérer aujourd’hui. C’est avec ingéniosité qu’il s’attaque à un premier problème de taille : l’évacuation de la vinasse qui, à cette époque, était encore écoulée dans les bassins avoisinants. « Nous avons pensé à l’épandage dans les champs, mais comme la vinasse est acide, nous avons dû faire de nombreux tests pour nous assurer qu’elle n’affecte pas le pH du champ. Nous avons aussi monté un appareil d’évaporation de la vinasse pour réduire les volumes et faire de la vinasse concentrée. C’est ainsi que nous avons résolu l’un des plus grands casse-têtes de l’époque », explique Jean-Raymond.

L’arrivée d’Alain Vallet à la fin des années 1970 porte aussi la compagnie vers de nouvelles sphères. « À cette époque, la notion de marketing commençait tout juste à émerger et il y avait beaucoup à faire », explique celui-ci. Le travail était alors abattu par trois compagnies différentes : la Mauritius O.K. Distillery, la chaîne d’embouteillage et Harel Mallac pour la distribution. Alain propose donc la création d’une seule et même compagnie, Hamarel, qui se transformera par la suite en Grays. « Grays est un nom plus international, qui se
prononce dans toutes les langues », dit Alain.

Le grand tournant des années 1980 se parfait avec le début de la diversification de Grays, puis de la création de marques. « Nous avons commencé avec toute une gamme de produits de bouche, puis nous nous sommes diversifiés avec la parfumerie. Certains parfums étaient faits sous licence, tels que Fa ou encore Bien-Être, d’autres étaient faits sous notre nom », explique Alain. La success story lancée, il n’y a pas moyen de l’arrêter.

Grays de demain

« Aujourd’hui, le parking des employés de Grays compte beaucoup plus de véhicules que nous avions d’employés à nos débuts », plaisante Robert. Si la compagnie n’a cessé de grandir, l’efficacité et la chaleur relationnelle, entre les employés comme avec les clients, comptent parmi les facettes les plus importantes de cette grande famille.

« Grays est une société proche de ses clients. Nous nous réinventons sans cesse pour proposer des produits de qualité qui parlent à chacun. Notre philosophie : bâtir des marques qui perdurent dans le temps et placer le client au coeur de chacune de nos décisions », explique Cindy Leung, Supply Chain Manager chez Grays.

Avec une équipe moderne, où la parité est fortement encouragée, Grays est une entreprise dans l’air du temps qui offre un visage résolument moderne. Si elle a su s’imposer sur le marché local, elle s’est aussi, par son savoir-faire, fait une place de taille sur le marché
international. L’une des dernières additions à son catalogue déjà bien rempli, le New Grove Emotion 1969, a même été élu meilleur rhum au monde lors des International Sugarcane Spirits Awards en 2020 !

Que nous réserve Grays pour le futur ? « Nous avons entamé la digitalisation et l’automatisation de toutes nos opérations, et nous nous engageons aussi à réduire notre empreinte carbone pour créer des marques “durables”. En plus de notre diversification, l’exportation de nos rhums premium représente un axe de développement important, avec beaucoup d’investissements dans le vieillissement, et en ligne de mire, l’Europe et la Chine », explique Alexis Harel, Managing Director de l’entreprise.

Pour le reste, motus et bouche cousue… L’entreprise, qui n’a jamais été aussi jeune, promet de dévoiler de nouvelles surprises en temps et lieu !

Un souffle de modernité

Pour répondre à cette demande grandissante, l’entreprise doit se moderniser. C’est vers Jean-Raymond Harel, ingénieur chimiste de formation, qu’elle se tourne. Son premier chantier : construire la distillerie de Beau Plan, qui continue d’opérer aujourd’hui. C’est avec ingéniosité qu’il s’attaque à un premier problème de taille : l’évacuation de la mélasse qui, à cette époque, était encore écoulée dans les bassins avoisinants. « Nous avons pensé à l’épandage dans les champs, mais comme la mélasse est acide, nous avons dû faire de nombreux tests pour nous assurer qu’elle n’affecte pas le pH du champ. Nous avons aussi monté un appareil d’évaporation de la mélasse pour réduire les volumes et faire de la mélasse concentrée. C’est ainsi que nous avons résolu l’un des plus grands casse-têtes de l’époque », explique Jean-Raymond.

L’arrivée d’Alain Vallet à la fin des années 1970 porte aussi la compagnie vers de nouvelles sphères. « À cette époque, la notion de marketing commençait tout juste à émerger et il y avait beaucoup à faire », explique celui-ci. Le travail était alors abattu par trois compagnies différentes : la O.K. Distillery, la chaîne d’embouteillage et Harel Mallac pour la distribution. Alain propose donc la création d’une seule et même compagnie, Hamarel, qui se transformera par la suite en Grays. « Grays est un nom plus international, qui se prononce dans toutes les langues », dit Alain.

Le grand tournant des années 1980 se parfait avec le début de la diversification de Grays, puis de la création de marques. « Nous avons commencé avec toute une gamme de produits de bouche, puis nous nous sommes diversifiés avec la parfumerie. Certains parfums étaient faits sous licence, tels que Fa ou encore Bien-Être, d’autres étaient faits sous notre nom », explique Alain. La success story lancée, il n’y a pas moyen de l’arrêter.

Grays de demain

« Aujourd’hui, le parking des employés de Grays compte beaucoup plus de véhicules que nous avions d’employés à nos débuts », plaisante Robert. Si la compagnie n’a cessé de grandir, l’efficacité et la chaleur relationnelle, entre les employés comme avec les clients, comptent parmi les facettes les plus importantes de cette grande famille. « Grays est une société proche de ses clients. Nous nous réinventons sans cesse pour proposer des produits de qualité qui parlent à chacun. Notre philosophie : bâtir des marques qui perdurent dans le temps et placer le client au cœur de chacune de nos décisions », explique Cindy Leung, Supply Chain Manager chez Grays.

Avec une équipe moderne, où la parité est fortement encouragée, Grays est une entreprise dans l’air du temps qui offre un visage résolument moderne. Si elle a su s’imposer sur le marché local, elle s’est aussi, par son savoir-faire, fait une place de taille sur le marché international. L’une des dernières additions à son catalogue déjà bien rempli, le New Grove Emotion 1969, a même été élu meilleur rhum au monde lors des International Sugarcane Spirits Awards en 2020 !

Que nous réserve Grays pour le futur ? « Nous avons entamé la digitalisation et l’automatisation de toutes nos opérations, et nous nous engageons aussi à réduire notre empreinte carbone pour créer des marques “durables”. En plus de notre diversification, l’exportation de nos rhums premium représente un axe de développement important, avec beaucoup d’investissements dans le vieillissement, avec, en ligne de mire, l’Europe et la Chine », explique Alexis Harel, Managing Director de l’entreprise. Pour le reste, motus et bouche cousue… L’entreprise, qui n’a jamais été aussi jeune, promet de dévoiler de nouvelles surprises en temps et lieu !

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...