Tuesday, August 11, 2020 15:44:59

Rs 19.90

News

La coupe de la canne est lancée !

Alors que les équipes de Terragri et Terra Milling se préparent activement à la période de coupe de la canne, dont le démarrage est prévu pour le 15 juillet, l’occasion est donnée d’évaluer en chiffres l’importance de ce secteur pour l’économie mauricienne et de rappeler les innovations majeures portées par Terra pour dynamiser sa production.

La préparation : un chantier écourté, mais réussi

Bien que la préparation de la coupe ait été écourtée à cause du confinement, les collaborateurs de Terra ont fait preuve d’un vrai dynamisme pour ne pas prendre de retard sur son calendrier annuel. Ainsi, au lieu des 5 à 6 mois habituels nécessaires à cette préparation, le travail de pré-coupe a été effectué en 4 mois seulement ! Preuve de la résilience des équipes et de leur volonté à se remettre au travail au plus vite.

De nouvelles procédures ont été mises en place pour s’adapter à la crise sanitaire, et les équipes sont désormais rodées pour s’attaquer au travail dans les meilleures conditions possibles. Les deux agents Health & Safety en charge du respect des normes sanitaires sur les champs et à l’usine ont été formés aux nouvelles politiques de sécurité relative au Covid-19.

La coupe de la canne en quelques chiffres

Au sein du groupe Terra, les activités s’étendent de la culture de la canne à sucre à la production d’électricité, en passant par l’immobilier et la fabrication et la commercialisation de spiritueux mais aussi la distribution de marques iconiques sur le marché mauricien (MAC, L’Occitane ou encore Oreo). Deux clusters, dont les activités sont situées à Belle-Vue, sont concernés par la coupe de la canne : il s’agit de Terragri, qui assure la plantation et la coupe de la canne, et de Terra Milling, qui en extrait et traite les différentes composantes (jus, sucre, bagasse…).

À elles deux, ces structures embauchent plus de 700 personnes pour la période de la coupe : 360 du côté de Terra Milling, et 350 pour Terragri. Venus essentiellement du nord de l’île, ces équipes se composent d’employés permanents de groupe et de contracteurs mobilisés spécialement pour les six prochains mois.

Au sein des équipe managériale, Terragri et Terra Milling comptent fièrement 7 femmes cadres. Un chiffre qui paraît encore bas, mais qui est important à relever dans un secteur où les inégalités de genre sont encore très marquées à travers le pays. Terra s’est engagé à donner à tous des chances égales de réussir et valorise l’expertise de tous ses collaborateurs.

Cette année, Terra s’est fixé pour objectifs :

  • Le broyage de 900 000 tonnes de cannes à sucre
  • La production de 90 000 tonnes de sucre, incluant 80 000 tonnes de sucres spéciaux
  • La production de 30 000 tonnes de mélasse

Un cluster tourné vers l’innovation

Alors que le monde se digitalise, le secteur de la canne n’est pas en reste. Porté par une logique d’efficience et de précision, Terra poursuit son plan d’automatisation du travail de la canne, des champs à l’usine, grâce aux dernières innovations technologiques. Le logiciel CanePro, par exemple, vise à optimiser la gestion des terres sous culture de canne en évitant une utilisation superflue d’engrais ou de pesticides (dont l’usage est, à ce jour, réduit jusqu’à 40%) – un atout non négligeable pour le groupe, qui se montre attentif à son impact sur l’environnement et la terre.

En usine, Terra poursuit ses développements entamés depuis deux ans pour optimiser son traitement des données, permettre le contrôle électrique des vannes et l’automatisation de la cuisson. De tels chantiers permettront à terme de gagner en autonomie pour le groupe, ainsi qu’un gain d’efficience de 25%. Enfin, ces innovations serviront au groupe pour garantir une qualité optimale de cuisson du sucre et renforcer son positionnement de leader en production de sucres spéciaux.

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...